Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Consommation

Quel est le plan d’aide alimentaire du gouvernement pour les plus précaires ?

Comment permettre aux Français les plus modestes de mieux manger ? Alors que l’inflation atteint des niveaux records depuis 40 ans, le gouvernement va annoncer ce mardi 28 février un plan d’aide alimentaire à destination des plus précaires, révèle RTL. Le nom de ce nouveau dispositif : « Mieux manger pour tous ».

À quoi va ressembler ce plan d’aide alimentaire à destination des plus précaires ?

Et à défaut d’un chèque alimentaire, qui est notamment réclamé par l’association Familles Rurales, mais que le gouvernement estime pour le moment trop complexe à mettre en place, l’exécutif privilégie un système qui s’appuie sur les banques alimentaires.

Concrètement, selon RTL, le gouvernement va déployer un fonds de 60 millions d’euros. Cet argent va permettre entre autres de financer des ateliers de transformation. Car l’idée de l’exécutif est de récupérer des fruits et légumes invendus et dont la date limite de péremption est proche. Puis, de transformer ces aliments dans des ateliers pour fabriquer des confitures, des conserves ou encore des plats préparés. Et enfin, de distribuer directement ces préparations aux familles les plus modestes via le réseau des banques alimentaires et certaines associations.

De plus, ce fonds va également permettre de créer un réseau d’approvisionnement avec les agriculteurs. Ces derniers pourront ainsi créer des paniers, puis les distribuer aux familles bénéficiaires.

8 millions de Français en situation d’insécurité alimentaire

Toutefois, ce plan d’aide alimentaire à destination des plus précaires comporte quelques contraintes. En effet, comme l’explique RTL, il faudra mettre en place une importante logistique pour faire voyager ces produits presque périmés.

Pour rappel, en juin 2022, l’association Familles rurales estimait que pour suivre la recommandation de manger 5 fruits et légumes par jour, un foyer composé de 2 adultes et de 2 enfants devait dépenser entre 107 et 198 €. Et alors que l’inflation reste toujours élevée, 6,2 % sur un an en février 2023 selon l’estimation provisoire de l’Insee, de plus en plus de Français rognent sur leurs dépenses liées à l’alimentation.

En tout, en France quelque 8 millions de personnes sont considérées comme étant en situation d’insécurité alimentaire.Ce plan devrait bénéficier à 4 millions de personnes.

Source : DemarchesAdministratives.fr publié le 28 février 2023

Articles relatifs

Assurances : les litiges en forte hausse en 2020

Colette Levassor

Consommation responsable : opération « osez changer ! » Les foyers continuent d’alléger leur consommation

Colette Levassor

Carte Vitale dématérialisée : expérimentation prolongée dans 10 départements

Colette Levassor