Adhérer à L'ADCpne
Consommation

Ce qui change au 1er mars 2023

Quelles sont les nouveautés au 1er mars 2023 ? Alors que le mois de février avait notamment été marqué par les augmentations du taux du livret A et des prix des péages, tour d’horizon des principaux changements pour ce mois de mars.

TotalEnergies : le prix des carburants plafonné

Pressé par le gouvernement de faire un geste, Patrick Pouyané, le patron de TotalEnergies, a annoncé sur TF1 le plafonnement du prix des carburants. Ainsi, depuis ce samedi 25 février dans les stations-service du groupe sur les autoroutes et à partir de ce mercredi 1er mars pour toutes les autres stations Total, le litre de diesel et d’essence sera au maximum de 1,99 €.

Sont concernés par cette mesure : le superéthanol E85, le SP95-E10, le SP95-E5, le Diesel Premier B7 et le Diesel Premier B10. En revanche, le sans-plomb 98 et le diesel Excellium sont exclus et pourront donc franchir la barre des 2 €.

Ce geste en faveur des automobilistes sera valable jusqu’à la fin de l’année. Toutefois, rappelons également que la barre des 2 € pour le litre de carburant n’a plus été franchie depuis début juillet 2022.

Des nouvelles règles pour le démarchage téléphonique

Bonne nouvelle pour les Français qui n’en peuvent plus des appels à répétition pour leur vendre un nouvel abonnement mobile ou un nouveau service. À compter de ce 1er mars, le démarchage téléphonique est mieux encadré.

Dans les faits, les démarcheurs ne devront plus appeler les consommateurs le week-end, les jours fériés, ni la semaine avant 10h, entre 13h et 14h et après 20h. De plus, une entreprise ne pourra pas contacter le même particulier plus de 4 fois dans le mois. Et si le particulier refuse d’être appelé, toute tentative de contact devra être cessée durant 2 mois.

En cas de non-respect de ces obligations, le démarcheur risque 75 000 € d’amende s’il s’agit d’une personne physique et 375 000 € pour une personne morale.

Tabac : le prix de certaines cigarettes grimpe

À partir de mercredi 1er mars, certains paquets de cigarettes vont grimper. À titre d’exemple, les Marlboro Crafted Red coûteront 11 € contre 10 € actuellement. De leur côté, les Lucky Strike Bleu et les Lucky Stribe Red grimperont de 10 € à 10,50 €, les Lucky Strike Gold de 10,30 € à 10,80 € et les Lucky Strike Vert de 9,90 € à 10,40 €.

De même, certains prix de cigarillos, de cigares, du tabac à rouler, à mâcher ou à priser évoluent également. Et pour connaître tous les nouveaux prix, direction le site douane.gouv.fr.

Immobilier : des nouveaux taux d’usure

Jusqu’au 1er juillet, les taux d’usure, c’est-à-dire le taux maximal tout compris auquel les banques peuvent prêter de l’argent, sont recalculés tous les mois. Et les nouveaux taux applicables dès le 1er mars ont été publiés au Journal officiel. Ainsi, le taux d’usure sera de :

  • 3,67 % pour les prêts à taux fixe d’une durée inférieure à 10 ans ;
  • 3,87 % pour les prêts à taux fixe d’une durée comprise entre 10 et 20 ans ;
  • 4 % pour les prêts à taux fixe d’une durée de 20 ans et plus ;
  • 3,79 % pour les prêts à taux variable ;
  • 4,11 % pour les prêts-relais.

Le taux d’intérêt du prêt accession en forte augmentation

À compter de ce 1er mars, le taux d’intérêt du prêt accession va passer de 0,5 % à 1,5 %, comme le précise le site actionlogement.fr. Pour être concerné par ce crédit, il faut remplir plusieurs conditions : être salarié d’une entreprise privée non agricole de 10 salariés et plus, avoir des revenus modestes ou encore construire ou acheter un logement en France. Le montant total du prêt est de 40 000 €. Il doit être remboursé d’ici 25 ans.

Pass navigo : un remboursement partiel

En raison des nombreuses perturbations dans les transports en commun d’Île-de-France, certains usagers vont bénéficier d’un remboursement partiel de leur pass Navigo. Attention toutefois, pour être concerné par ce dédommagement, il faut respecter deux conditions :

  • il faut avoir un pass Navigo Annuel, Navigo Mois, Navigo Senior, imagine R Scolaire, imagine R Étudiant ou Navigo Solidarité Mois 75 % et 50 % ;
  • il faut voyager sur l’axe Aulnay-sous-Bois/Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV, Aulnay-sous-Bois/Mitry-Claye, Parc de Sceaux/Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Bourg-la-Reine/Robinson ou Goussainville/Survilliers-Fosses.

La plateforme dédiée à ce dédommagement ouvrira à compter du mardi 14 mars. Au maximum, le remboursement pourra atteindre 122 €.

La plateforme de #remboursement ouvrira le 14 mars.

2 campagnes sont prévues :
– Qualité de service des #bus et #métros entre septembre et décembre 2022
– Ponctualité des #RERB et #RERD en 2022.

Pour en savoir + https://t.co/yaAGzYtSM8 pic.twitter.com/sZRYbQTJ0L— IDF Mobilités (@IDFmobilites) February 9, 2023

Une hausse ou une baisse de la complémentaire retraite

En mars, certains retraités vont voir leur pension complémentaire Agirc-Arrco diminuer ou augmenter. La raison ? L’actualisation du taux de prélèvement de la CSG, qui fait partie des prélèvements sociaux obligatoires. En effet, le taux de CSG est déterminé en fonction des ressources des retraités. Et chaque année, l’Agirc-Arrco actualise ce taux en fonction du dernier avis d’imposition, c’est-à-dire selon les ressources de l’année N-2.

Par conséquent, les retraités dont les ressources ont augmenté il y a 2 ans pourront voir le taux de CGS grimper et donc leur pension complémentaire baisser. Et à l’inverse, les retraités dont le taux de CGS diminuera verront leur pension croître.

Les Tickets-restaurant ne sont plus valables

Attention s’il vous reste encore des Tickets-restaurant 2022. Car vous avez jusqu’à ce 28 février 2023 pour les utiliser. Toutefois, si vous avez toujours des titres au format papier, vous pouvez vous les faire échanger gratuitement en les rendant à votre employeur avant le 15 mars 2023.

En revanche, si vous avez une carte, tout dépend de l’émetteur. Chez certains, le transfert de votre solde est automatique et vous pourrez utiliser cet argent avant le 28 février 2024, alors que chez d’autres, vous devez demander à l’opérateur de transférer votre argent sur votre nouveau solde.

Mars rouge : les prix dans les supermarchés vont-ils exploser ?

Alors que les industriels et les grandes surfaces doivent s’accorder sur les nouveaux prix d’ici ce mardi 28 février, la crainte d’un mars rouge, soit une forte augmentation des prix dans les rayons en mars, se fait sentir.

Toutefois, le gouvernement se montre confiant. « Il n’y aura pas de mars rouge », a affirmé Bruno Le Maire le 20 février. Ces hausses de prix « vont s’étaler dans le temps », avait d’ailleurs confirmé Dominique Schelcher, le président de Système U sur Radio Classique.

Dernier mois pour demander l’indemnité carburant de 100 €

À l’origine, les bénéficiaires devaient faire leur demande d’indemnité carburant avant le 28 février. Toutefois, comme la moitié des personnes éligibles n’avaient pas fait les démarches à la mi-février, Bruno Le Maire a annoncé la prolongation de ce dispositif jusqu’au 31 mars.

Vous avez donc encore un mois pour réclamer cette aide de 100 €. Pour rappel, les démarches doivent être faites sur le site ict.impots.gouv.fr et pour être éligible, il faut avoir plus de 16 ans au 31 décembre 2021, habiter en France, utiliser son véhicule pour se rendre au travail ou encore ne pas dépasser des seuils de revenus. À titre d’exemple, une personne seule devait gagner en 2021 1 314 € net par mois au maximum et pour un couple avec 2 enfants, le plafond est de 3 941 € net par mois.

3,3 millions de Français utilisant leur véhicule pour travailler ou se rendre sur leur lieu de travail ont déjà bénéficié de l’aide spécifique carburant de 100 €. Beaucoup n’en ont pas encore fait la demande. Cette aide est pour vous ? Allez sur le site https://t.co/i6Fu3kCjw7. pic.twitter.com/aaYCk34NRs— Bruno Le Maire (@BrunoLeMaire) February 13, 2023

Chèque énergie : jusqu’au 31 mars pour les utiliser

C’est également le dernier mois pour utiliser son chèque énergie reçue au printemps 2022. Pour rappel, ce coup de pouce de 100 ou de 200 € en fonction des ressources du foyer aide les ménages à payer leur facture de gaz, d’électricité ou encore certains travaux de rénovation énergétique. En tout, 5,8 millions de Français sont concernés par ce dispositif.

Fin des remises sur l’électricité

Enfin, alors que le gouvernement avait demandé aux fournisseurs d’énergie de mettre en place des incitations financières pour que les clients consomment moins cet hiver, deux dispositifs s’achèvent ce 31 mars :

  • le Bonus Conso, qui permet aux clients TotalEnergies d’obtenir sous conditions une prime comprise entre 30 et 120 € ;
  • Mon Bonus ENGIE qui permet aux clients Engie de recevoir un montant de 3 ou 5 € à chaque défi.

Source : DemarchesAdministratives.fr , publié le 28 février 2023

Articles relatifs

La pauvreté s’est aggravée en 2023 et touche principalement les femmes

Colette Levassor

Le crédit d’impôt pour un premier abonnement à un titre de presse reconduit en 2022

Colette Levassor

Voyager en train dans l’UE : quels sont vos droits ?

Colette Levassor