Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Loisirs / Tourisme Santé / Environnement

Quels sont les bons gestes pour éviter de déclencher un feu de forêt ?

9 feux de forêt sur 10 sont d’origine humaine, dont la moitié du fait d’une imprudence. Un mégot de cigarette jeté, un barbecue organisé à proximité de la végétation, des combustibles stockés trop près d’une habitation… De nombreux gestes, anodins en apparence, peuvent provoquer un départ de feu de végétation. Service-Public.fr vous rappelle les bons réflexes à adopter.

Les sécheresses, ainsi que les canicules, sont de plus en plus fréquentes et intenses en France du fait du changement climatique. Lorsque la végétation est asséchée par un manque de pluie, un départ de feu devient possible et il peut se propager rapidement. Vous pouvez contribuer à la prévention des feux de forêt et de végétation en adoptant des gestes de vigilance.

À noter : 80 % des feux de forêt et de végétation se déclenchent à moins de 50 mètres d’habitations.

Quels sont les gestes préventifs à adopter ?

Afin d’éviter tout départ de feu, il est important :

  • de vous renseigner sur les risques d’incendie du département dans lequel vous vous trouvez (avec la Météo des forêts, mise en place par Météo-France) ;
  • de jeter vos mégots dans un cendrier, et pendant les périodes à risque d’incendie de ne surtout pas fumer dans les bois et forêts ;
  • de stocker vos matériaux et produits inflammables (bois, bouteilles de gaz…) dans un abri fermé, à l’écart de toute habitation ;
  • de réaliser vos travaux et activités de bricolage loin d’une pelouse ou d’herbes sèches, et d’avoir un extincteur ou un seau d’eau à portée de main en cas de départ de feu ;
  • d’organiser vos barbecues sur une terrasse qui n’est pas en bois, et loin de la végétation ;
  • de débroussailler votre terrain ainsi que la zone autour de votre maison avant la saison estivale, et de retirer les débris végétaux des toitures et gouttières.

À noter : Pour ce qui est de la gestion de vos déchets verts (herbe après la tonte de la pelouse, feuilles mortes, résidus de débroussaillage…), il est possible de les utiliser en compost ou en paillage, de les apporter en déchetterie… Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître le moyen de traitement des déchets verts appliqué dans votre commune, communauté de communes ou agglomération.

Que faire en cas de feu ?

Si vous êtes témoin d’un départ de feu, il est recommandé :

  • de localiser le feu sans vous mettre en danger ;
  • d’alerter les secours en appelant le 112 (numéro d’appel d’urgence européen), le 18 (pompiers) ou le 114 (numéro dédié aux personnes sourdes et malentendantes) ;
  • de vous mettre à l’abri dans une habitation débroussaillée en attendant l’intervention des secours (la voiture n’est pas un abri sûr car elle pourrait brûler) ;
  • de rentrer votre tuyau d’arrosage avant l’arrivée du feu (il pourra vous servir après le passage du feu pour éteindre les dernières braises), et de laisser votre portail ouvert afin de faciliter l’accès des pompiers si nécessaire ;
  • de boucher avec des linges mouillés les aérations et les bas de porte de l’habitation dans laquelle vous vous trouvez, pour que les fumées toxiques et les flammèches ne puissent pas pénétrer à l’intérieur ;
  • de vous mettre du linge humide sur le nez et la bouche pour vous protéger de la fumée avant d’aider les autres à faire de même ;
  • de rester informé de la situation, et de suivre les instructions données par les secours ou la mairie.

À noter : Si jamais vous vous trouvez dans votre voiture à proximité directe d’un départ de feu de forêt ou de végétation, n’en sortez pas et allez vous garer dans une zone dégagée. Quoi qu’il en soit, n’essayez jamais de traverser un front de flamme ou de fumée.

À savoir  : Si vous habitez dans une zone couverte par un plan de prévention du risque de feu de forêt, votre maison (volets, aérations, gouttières, toiture…) doit être adaptée à la situation pour garantir votre sécurité.

Quelles sanctions pour une personne à l’origine d’un incendie ?

Si vous êtes à l’origine de l’incendie d’un bois, d’une forêt ou de landes, vous encourez des sanctions pénales.

  • En cas de violation involontaire d’une obligation de prudence ou de sécurité, la peine maximale est de 2 ans de prison et 30 000 € d’amende (en cas de mort d’une ou plusieurs personnes, la peine maximale est portée à 7 ans de prison et 100 000 € d’amende).
  • En cas de violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité, la peine maximale est de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende (en cas de mort d’une ou plusieurs personnes, la peine maximale est portée à 10 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende).

Source : Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), publié le 21 juin 2024

Pour en savoir plus :

Articles relatifs

Assurances : les litiges en forte hausse en 2020

Colette Levassor

AVE, AVF et Pass Colo : ces 3 aides qui permettent à votre enfant de partir en vacances

Colette Levassor

Punaises de lit : utiliser les produits chimiques en dernier recours

Colette Levassor