Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Argent Energie Immobilier / Logement Santé / Environnement

Prix du gaz, CPF, frais de santé, MaPrimeRenov’… Ce qui change en mai 2024

En mai 2024, le budget des ménages va être impacté par la hausse du prix de vente du gaz naturel, le reste à charge de 100 € pour les utilisateurs du compte personnel de formation et le doublement de la participation forfaitaire retenue sur les consultations de médecin.

Énergie : hausse de 1,4 % du prix repère du gaz naturel

Le prix repère moyen par kilowattheure (kWh) du gaz naturel augmente légèrement en mai (+1,4 % TTC par rapport à avril 2024), pour les consommateurs de type cuisson/eau chaude et chauffage.

D’après la Commission de régulation de l’énergie (CRE), « cette hausse s’explique par une légère augmentation des prix de marché de gros de gaz naturel, qui étaient en baisse depuis la fin de l’année 2023 ».

Le prix repère de vente du gaz sert d’indicateur depuis la fin des tarifs réglementés de vente de gaz naturel, le 30 juin 2023. Il est publié mensuellement et comporte un prix d’abonnement et un prix du kilowattheure.

Le prix moyen par kWh s’élèvera à 0,11061 € TTC pour la cuisson et l’eau chaude (contre 0,10914 € en avril) et 0,08940 € TTC pour le chauffage (contre 0,08792 € le mois précédent).

Compte personnel de formation (CPF) : participation obligatoire de 100 euros

A partir du 02 mai 2024, le titulaire du Compte personnel de formation qui poursuit une formation éligible au CPF doit régler une somme forfaitaire de 100 euros, quelle que soit la formation sélectionnée et son coût. Ce montant de 100 euros sera revalorisé chaque année par arrêté en fonction de l’indice mensuel des prix à la consommation hors tabac des ménages.

Le décret du 29 avril 2024, en application de la loi de finances pour 2023, qui a instauré le principe du reste à charge pour le titulaire du CPF, vient d’être publié au Journal officiel le 30 avril.

Il existe cependant des exceptions à cette participation obligatoire. En sont exonérés :

  • les demandeurs d’emploi ;
  • les titulaires d’un CPF dont la formation fait l’objet d’un abondement de leur employeur,
  • les titulaires d’un CPF qui mènent une « action de reconversion » en mobilisant tout ou partie de leurs points inscrits sur leur Compte professionnel de prévention (C2P).

Frais de santé : la participation forfaitaire passe de 1 à 2 €

À partir du 15 mai 2024, la participation forfaitaire, qui reste à charge du patient après remboursement par la Sécurité sociale et par la complémentaire santé, est doublée. Elle passe de 1 € à 2 €. Elle s’applique à chaque consultation ou acte réalisé par un médecin (généraliste ou spécialiste), examen radiologique ou analyse de biologie.

Sont exonérés du paiement de la participation forfaitaire les jeunes mineurs, les femmes enceintes (pour les examens dans le cadre de la maternité) et les bénéficiaires de la Complémentaire santé solidaire (C2S) et de l’Aide médicale d’État (AME).

MaPrimeRénov’ : assouplissement des conditions d’accès

MaPrimeRenov’ est une aide de l’État au financement de la rénovation énergétique des logements, sous conditions de ressources. L’accès à l’aide MaPrimeRenov’ est facilité pour les demandes déposées à compter du 15 mai au 31 décembre 2024.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) ne sera plus obligatoire pour les travaux de rénovation « par geste » ou dits « non accompagnés » : travaux d’isolation, remplacement de fenêtres, changement de chaudière…

Les propriétaires de maisons classées F ou G (dites passoires thermiques) ne seront pas tenus de réaliser une rénovation d’ampleur, obligation initialement prévue au 1er juillet. Mais ils pourront encore bénéficier de cette aide, même pour une rénovation « par geste ».

Dates de la déclaration 2024 des revenus perçus en 2023

Pour rappel, les dates limites de déclaration des revenus sont les suivantes :

  • 21 mai : date limite pour les déclarations papier des revenus ;

Pour les déclarations de revenus en ligne sur le site impots.gouv.fr :

  • 23 mai : pour les départements de 1 à 19 (et pour les non-résidents) ;
  • 30 mai : pour les départements de 20 à 54 ;
  • 06 juin : pour les départements de 55 à 976.

Articles relatifs

Taxe foncière : des hausses à prévoir en 2022 et 2023

Colette Levassor

Mon job, mon logement : 1000 € pour aider les salariés à s’installer lors d’un nouvel emploi

Colette Levassor

Sites en ligne : les numéros de carte bancaire ne peuvent être conservés qu’avec le consentement du client

Colette Levassor