Administration / Justice Transport

Infractions routières : le flash radar dans les virages, oui, c’est possible

Il existe depuis peu un nouveau type de radar, le radar capable de flasher dans les virages (prendre une photo si l’excès de vitesse est constaté au milieu d’une courbe). Il a été testé pour la première fois dans le Var le 16 septembre 2017 et doit être prochainement déployé dans toute la France.
Tous les radars placés à l’approche d’un virage dangereux seront annoncés par un panneau indiquant le contrôle. Concernant ce nouveau type de radar en courbe, il pourra également être déployé sur les routes de montagne.

Le radar est un un appareil permettant de contrôler la vitesse des véhicules (voiture, moto, par exemple). En cas d’excès de vitesse, le conducteur s’expose à des sanctions (paiement d’une amende, retrait de points du permis de conduire, par exemple).

Il existe plusieurs types de radars, notamment :

  • le radar chantier : contrôle des vitesses sur différentes zones de travaux ;
  • le radar vitesse fixe : calcul de la vitesse du véhicule à son passage instantanément (1er radar a avoir été installé) ;
  • le radar mobile de nouvelle génération : appareil placé à bord d’une voiture banalisée, conduite par des gendarmes ou des policiers en uniforme.

À noter : Selon l’Observatoire national de la sécurité routière (ONISR), 497 automobilistes et 160 motards ont perdu la vie dans un virage en 2016. La vitesse étant toujours mise en cause dans l’aggravation de ces accidents. C’est la raison pour laquelle seront prochainement déployés dans toute la France des radars capables de flasher dans les virages.

 

Source : Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), publié le 20 septembre 2017

Pour en savoir plus : « Les radars autonomes peuvent maintenant relever une infraction d’excès de vitesse dans un virage » – Site Sécurité routière, publié le 15 septembre 2017

 

Articles relatifs

Marketing de réseau (mlm) : méfiez-vous des promesses d’enrichissement facile !

Colette Levassor

Escroquerie ou arnaque sur Internet : il est désormais possible de porter plainte en ligne

Colette Levassor

La DGCCRF assigne la plateforme ABRITEL devant le tribunal judiciaire de Paris pour pratique commerciale trompeuse

Colette Levassor