Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Assurances Santé / Environnement

Votre consultation chez un médecin généraliste vous coûtera bientôt 26,50 €

Le rendez-vous chez votre médecin traitant vous coûtera bientôt plus cher. Le tarif des consultations devrait passer à 26,50 € d’ici la fin d’année 2023.

Les tarifs des consultations médicales vont bien augmenter avant la fin d’année. En revanche, la hausse ne sera pas aussi élevée que celle demandée par les syndicats des médecins. Le bras de fer entamé avec l’Assurance Maladie en février dernier prend donc fin ce début de semaine.

Pourquoi le prix des consultations médicales va-t-il augmenter ?

Les tensions entre la Sécu et les syndicats de médecins libéraux ont vu le jour en février, lorsque l’Assurance maladie a mis sur la table sa proposition concernant la revalorisation des tarifs des consultations. 1,50 € de plus pour une consultation de base : telle était l’offre de la Sécu, faisant passer le tarif de 25 € (depuis 2017) à 26,50 €. Afin d’obtenir plus, c’est-à-dire 30 € par rendez-vous, il devait accepter de signer un contrat « d’engagement territorial », impliquant entre autres de participer à des gardes et d’accueillir des patients le samedi.

Pour les syndicats, la proposition est alors perçue comme une provocation ; le collectif « Médecins pour demain » ayant notamment réclamé le doublement du tarif de base, de 25 à 50 €. Après plusieurs mouvements de grève et fermetures des cabinets, les négociations entre la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) et les syndicats se sont soldées par un échec. En conséquence, l’exécutif n’a eu d’autre choix que de nommer une haute fonctionnaire, Annick Morel, chargée d’arbitrer le dossier.

Découvrez les nouveaux tarifs d’un rendez-vous chez le médecin

Le texte dévoilant les futurs tarifs des consultations chez un médecin généraliste et un spécialiste a été dévoilé ce lundi 24 avril à 11h. L’arbitre nommée, Annick Morel, a tranché en faveur de l’Assurance Maladie. Toutes les consultations vont donc augmenter de 1,50 €. En clair, il faudra débourser :

  • 26,50 € chez un médecin généraliste ;
  • 31,50 € chez un spécialiste en secteur 1 ou en secteur 2 (contre 30 € auparavant) ;
  • 38,50 € chez un pédiatre en secteur 1 pour un enfant de moins de 2 ans et 33,50 € s’il a au moins 2 ans ;
  • 51,70 € chez un psychiatre ou un neurologue (contre 50,20 €).

Ces tarifs doivent encore être validés par le ministre de la Santé, François Braun. L’entrée en vigueur ne se fera pas dans la foulée, mais après un délai de 6 mois. Il faudra donc attendre fin octobre au minimum pour les voir appliquer. Pour rappel, l’Assurance Maladie rembourse une partie de la consultation (70 % du prix pour un médecin traitant et 30 % pour un autre praticien), et la mutuelle peut venir en complément.

En revanche, la haute fonctionnaire n’a pas donné suite à l’engagement territorial, qui ne verra pas le jour. D’autres mesures ont été validées dont la création d’une nouvelle consultation à 60 € pour un premier rendez-vous avec une personne souffrant d’ALD (affection de longue durée), sans médecin traitant.

Pour la porte-parole du collectif « Médecins pour demain », le docteur Noëlle Cariclet : « 1 euro 50, ce n’est même pas rattraper l’inflation depuis 2017. Une consultation à 30 euros, nous aurions pu la rattraper ».

Source : Demarchesadministratives.fr, publié le 24 avril 2023

Articles relatifs

Alimentation : comment lire les étiquettes nutritionnelles ?

Colette Levassor

Lancement de l’application mobile justice.fr

Colette Levassor

Emploi à domicile : une nouvelle plateforme pour simplifier les démarches

Colette Levassor