Administration / Justice Consommation Multimedia / Télécom

Remboursement ou nouvelle carte vitale : attention aux messages frauduleux !

Vous avez reçu un message de l’Assurance maladie vous indiquant qu’un remboursement était en attente de validation ou qu’il fallait régler les frais d’expédition pour votre nouvelle carte vitale ? Attention, vous êtes probablement face à une tentative d’arnaque ! Découvrez comment différencier les tentatives d’arnaque des messages officiels et certifiés.

Les nouvelles méthodes d’arnaque

Les tentatives d’arnaque peuvent être envoyées via un courriel ou un SMS et sont particulièrement nombreuses. Vous avez probablement déjà reçu un message concernant la perte de vos droits au Compte personnel de formation (CPF) ou plus récemment d’un remboursement à valider ou des frais d’expédition à payer pour recevoir votre nouvelle carte vitale. Vous avez peut-être également reçu un courriel semblant provenir de la Caf ou de Pôle emploi concernant le versement de la prime de Noël. Même si l’identité visuelle ressemble à celle de l’Assurance maladie, de la Caf, de Pôle emploi ou même de celle du site Service-Public.fr, méfiez-vous, il peut s’agir d’une tentative d’hameçonnage (phishing en anglais).

L’Hameçonnage (phishing), qu’est-ce que c’est ?

L’hameçonnage est une technique de fraude, aujourd’hui courante sur internet, visant à obtenir des informations personnelles et confidentielles telles que vos mots de passe ou vos informations bancaires. Cela est le cas lorsque vous êtes informé d’un remboursement en attente et que vous remplissez un formulaire ou que vous êtes invité à régler des frais d’expédition pour une nouvelle carte vitale. L’assurance maladie n’est pas la seule à connaître une usurpation d’identité, le site Service-Public.fr ou la Caf sont aussi sujet à ce phénomène. La Caf alerte en effet sur une recrudescence des tentatives de phishing ou d’usurpation d’identité ces dernières semaines, sur internet et les réseaux sociaux, dans le but de voler vos données personnelles.

Comment ne pas tomber dans le piège ?

Afin d’être certain de la provenance du message, vous pouvez appliquer les conseils suivants :

  • ne pas se fier au logo visible sur le mail ;
  • vérifier l’adresse mail de l’expéditeur. En cas de fraude, elle ne dispose pas du nom de domaine de l’entité (ce qui est visible après le @ dans les adresses mail) ;
  • ne pas communiquer vos informations personnelles en dehors des sites sécurisés. Que cela soit l’Assurance maladie, la Caf, Pôle emploi ou même Service-Public.fr, aucune entité ne demande de communiquer des informations personnelles ou bancaires en dehors des espaces sécurisés des sites officiels ;
  • vérifier les procédures. L’Assurance maladie ne demande pas la validation de remboursement puisque c’est automatique pour l’assuré ;
  • consulter votre espace personnel en accédant directement au site concerné ou via un moteur de recherche mais ne cliquez pas sur les liens de ces messages. Si les informations communiquées dans le courriel sont avérées, elles seront visibles sur votre espace personnel.

À noter : Ce type d’escroquerie peut aussi se matérialiser avec un message vocal vous indiquant de rappeler un numéro surtaxé. Il est important de vérifier le numéro officiel de l’entité sur internet avant de rappeler.

Que faire si vous êtes victime d’une escroquerie en ligne ?

Vous pouvez signaler la tentative d’arnaque à différents organismes en fonction de sa nature :

  • pour signaler un site frauduleux, rendez-vous sur Phishing initiative ou sur le site du ministère de l’Intérieur ;
  • pour signaler un courriel ou un site suspect, rendez-vous sur Signal Spam ;
  • pour signaler un SMS, rendez-vous sur la plate-forme 33 700 .
  • pour s’informer sur les escroqueries ou pour signaler un site internet ou un courriel d’escroqueries, un vol de coordonnées bancaires ou une tentative d’hameçonnage : vous pouvez contacter Info Escroqueries au 0 805 805 817 (appel gratuit depuis la France) du lundi au vendredi de 9h à 18h30.

Source : Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), publié le 15 décembre 2021

Pour en savoir plus :

Articles relatifs

Prélèvement à la source : un site internet pour vous aider

Colette Levassor

Une nouvelle tendance anti-gaspillage : le doggy bag

Colette Levassor

La DGCCRF assigne la plateforme ABRITEL devant le tribunal judiciaire de Paris pour pratique commerciale trompeuse

Colette Levassor