Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Argent Consommation Energie Transport Vie sociale

Leasing social : tout savoir sur la voiture électrique à 100 euros par mois

Il faudra encore patienter. Le leasing social, dispositif qui permet de rouler en voiture électrique pour 100 euros par mois, sera détaillé « dès le mois de novembre », a assuré Emmanuel Macron, ce lundi 25 septembre à la suite du Conseil de planification écologique. Alors, en attendant de connaître les contours de cette location d’un véhicule peu polluant, faisons le point sur ce que l’on sait déjà.

Qui devrait être éligible à cette voiture électrique à 100 euros par mois ?

Ce leasing social concernera les « ménages les plus modestes », a affirmé Clément Beaune, le ministre des Transports, ce mardi 26 septembre sur France Inter. Reste donc à savoir qui fait partie de cette catégorie. Selon Capital, il faudra avoir un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 14 089 euros.

Dans leurs propositions publiées en mai dernier, l’ONG Transport et Environnement et l’Institut du développement durable et des relations internationales listaient quant à eux 4 catégories de bénéficiaires : les ménages avec un revenu fiscal de référence par part inférieur à 13 500 euros, ceux qui sont obligés de prendre leur véhicule pour se déplacer, les professions essentielles et les détenteurs d’un véhicule classé Crit’Air 2 ou au-delà.

Pour rappel, le gouvernement a fixé un objectif : que 100 000 personnes bénéficient de ce dispositif d’ici la fin du quinquennat.

Quels seront les modèles accessibles au leasing social ?

Toutes les voitures électriques ne seront pas concernées par ce leasing social. Ce dispositif va permettre « aux ménages d’acheter des véhicules électriques produits en Europe », a indiqué Emmanuel Macron lors de son interview aux 20h de TF1 et de France 2.

Comme pour le nouveau bonus écologique, le gouvernement souhaite donc privilégier les voitures fabriquées sur le vieux continent, voire celles qui sont made in France. Selon Le Figaro, la Peugeot e208, la Renault Zoé, la Twingo et la Citroën Ami devraient être mises à l’honneur.

« Nous sommes en train de finaliser les discussions avec nos deux grands constructeurs, Stellantis et Renault », a affirmé Clément Beaune. Il y aura des « modèles de ces 2 marques » qui seront « connus d’ici la fin de l’année » et qui « seront intégrés dans le leasing », a-t-il précisé.

« Ce sont des voitures produites en France et en Europe qui seront privilégiées par ce système. »

Le ministre des Transports @CBeaune donne les contours du dispositif de leasing à 100 euros par mois pour un véhicule électrique. #le710inter pic.twitter.com/LWKaqW8ESn— France Inter (@franceinter) September 26, 2023

Quelle sera la durée de la location ?

Selon Les Échos, la Direction générale de l’énergie et du climat a demandé aux acteurs du secteur de travailler sur des hypothèses de location sur 2, 3 et 5 ans et avec un kilométrage compris entre 10 000 et 15 000 km par an. L’offre à 100 euros par mois ne comprendrait pas forcément les frais d’entretien ou de recharge du véhicule, ni l’assurance, indique Capital.

Quand sera-t-il possible de commander sa voiture électrique ?

Selon BFM TV, les pré-réservations pourront se faire dès le mois de novembre. Les livraisons des véhicules électriques s’effectueront quant à elles début 2024. « On réservera (sa voiture) très facilement », a affirmé Clément Beaune. Le conducteur devra uniquement « payer les 100 euros par mois dès le départ », a-t-il complété. Autrement dit, pas besoin d’apport pour bénéficier du leasing social.

Des offres de leasing à 100 euros par mois pour des voitures électriques existent-elles déjà ?

Certains constructeurs proposent déjà des offres de leasing pour leurs véhicules électriques. Dacia Spring est ainsi proposé à 79 euros par mois. Conditions à remplir ? Louer le véhicule durant 37 mois et faire moins de 30 000 km. Attention toutefois, pour ne pas payer le premier loyer de 7 500 euros, il faut être éligible au bonus écologique de 5 000 euros et la prime à la conversion de 2 500 euros.

De son côté, Fiat propose sa 500 électrique à 99 euros par mois, durant 37 mois, aux personnes éligibles au bonus écologique et à la prime à la conversion. Vous n’en faites pas partie ? Il faut ajouter 9 500 euros au premier loyer demandé. Et n’oubliez pas, il faut rouler moins de 30 000 km.

Enfin, la MG4 de la marque MG est également disponible à 99 euros par mois pendant 24 mois. Un prix qui est conditionné au bonus écologique maximal de 7 000 euros, c’est-à-dire accessible aux ménages dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur à 14 089 euros, et à la prime à la conversion de 2 500 euros. Il existe également un nombre de km à ne pas dépasser : c’est 20 000 km maximum.

Source : DemarchesAdministratives.fr, publié le 26 septembre 2023

Articles relatifs

Textiles techniques : entre innovation et surenchère

Colette Levassor

Fin du retrait de point pour les « petits » excès de vitesse

Colette Levassor

Vente sur Internet : la protection du consommateur renforcée

Colette Levassor