Adhérer à L'ADCpne
Consommation Loisirs / Tourisme Multimedia / Télécom Santé / Environnement

Le bonus réparation va doubler pour encourager les consommateurs à faire réparer

Alors que le bonus réparation a été lancé le 15 décembre 2022, cette aide visant à simplifier la réparation de certains appareils ne fonctionne « pas assez », a reconnu sur Sud Radio ce jeudi 20 avril, Bérangère Couillard, la ministre de la Transition écologique. Le gouvernement a donc demandé aux éco-organismes d’inclure de nouvelles prestations et de doubler le montant des coups de pouce à compter du 1er juillet 2023.

C’est quoi le bonus réparation ?

Prévu par la loi anti-gaspillage, le bonus réparation, qui est progressivement étendue à de nouveaux produits, a pour objectif d’allonger la durée de vie des produits électriques et électroniques et donc de préserver la planète. À titre d’exemple, actuellement, les consommateurs dont le téléphone portable ou le téléviseur est cassé ou dont la trottinette électrique ou le fer à repasser ne fonctionne plus peuvent bénéficier d’une remise allant de 10 à 45 € sur la facture de réparation.

Attention toutefois à respecter plusieurs conditions : il faut obligatoirement se rendre chez un professionnel labellisé QualiRépar, son appareil ne doit plus être sous garantie légale ou commerciale, ni couvert par une assurance et la panne doit être éligible au bonus.

L’aide financière va être doublée

Or, depuis le lancement de cette nouvelle aide, les consommateurs sont peu nombreux à en avoir profité. Quelques 20 000 réparations ont été effectuées, c’est une goutte d’eau si l’on compare aux 62 millions d’euros alloués au bonus réparation jusqu’à la fin de l’année 2023.

Alors, le gouvernement veut mettre la vitesse supérieure. Bérangère Couillard a annoncé que tous les bonus allaient être doublés à compter du 1er juillet 2023, et ce au moins jusqu’à la fin de l’année. Cela signifie que la remise sur la facture des grille-pains éligibles au bonus réparation passera de 15 € à 30 €. Ce sera même 90 € de réduction sur la facture de réparation pour un ordinateur portable, contre 45 € actuellement.

Bonus réparation : les montants
ProduitsMontant du bonus réparation jusqu’au 30 juin 2023Montant du bonus à compter du 1er juillet 2023
Aspirateurs15 €30 €
Appareil photo numérique Appareil photo reflex20 €40 €
Bouilloire10 €20 €
Cave à vin25 €50 €
Centrale vapeur20 €40 €
Centrifugeuse et extracteur10 €20 €
Chaine hi-fi15 €30 €
Congélateur25 €50 €
Console de jeux20 €40 €
Cuisinière20 €40 €
Défroisseur à main10 €20 €
Drone15 €30 €
Fer à repasser10 €20 €
Four encastrable (hors micro-ondes)20 €40 €
Grille-pain10 €20 €
Gyroroue15 €30 €
Home-cinéma15 €30 €
Hoverboard15 €30 €
Hotte20 €40 €
Instrument de musique15 €30 €
Lave-linge25 €50 €
Lave-vaisselle25 €50 €
Lecteur DVD Lecteur enregistreur audio vidéo15 €30 €
Machine à café à capsule15 €30 €
Machine à café avec filtre10 €
20 €
Machine à café tout automatique25 €50 €
Ordinateur portable (seuil de déclenchement 180 €)45 €90 €
Perceuse15 €30 €
Plateforme vibrante15 €30 €
Presse-agrumes10 €20 €
Rameur15 €30 €
Réfrigérateur25 €50 €
Réfrigérateur-congélateur25 €50 €
Sèche-linge25 €50 €
Table de cuisson20 €40 €
Tablette25 €50 €
Taille haie électrique15 €30 €
Tapis de course15 €30 €
Téléphone portable25 €50 €
Téléviseur30 €60 €
Tondeuse à gazon (et robot)15 €30 €
Trottinette électrique15 €30 €
Vélo à assistance électrique15 €30 €
Vélo d’appartement15 €30 €
Visseuse15 €30 €

Source : ecosystem

4 000 magasins labellisés d’ici la fin de l’année ?

Par ailleurs, l’exécutif veut également élargir les réparations éligibles au bonus. Remplacer la vitre cassée de son smartphone devrait ainsi intégrer le dispositif. De plus, le gouvernement veut contraindre certaines grandes entreprises comme Auchan ou Fnac Darty à devenir réparateurs agréés.

« Les Français ne vont pas faire un déplacement de 50 km pour aller trouver un réparateur », a reconnu Bérangère Couillard. Alors, pour que le bonus réparation fonctionne, « il faut qu’il y ait un maximum de magasins labellisés », a-t-elle ajouté.

À l’heure actuelle, 1 200 opérateurs sont labellisés, contre 400 en décembre 2022. Cependant, l’objectif du gouvernement est d’atteindre les 4 000 magasins d’ici la fin de l’année. Pour ce faire, les plus grandes enseignes y seront contraintes dès le 1er juillet 2023 avec la publication d’un arrêté gouvernemental. Le coût de l’adhésion pour les petits réparateurs va être divisé par 2 (de 500 euros à 250 euros). Enfin, le dépannage à distance va intégrer ce dispositif.

Source : DemarchesAdministratives.fr, publié le 21 avril 2023

Articles relatifs

Augmentation des tarifs postaux au 01 janvier 2021

Colette Levassor

Carburants : nouvel affichage des prix en station-service

Colette Levassor

Bonus écologique : de nouvelles modalités

Colette Levassor