Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Argent Consommation Loisirs / Tourisme

Impôts : devez-vous déclarer vos gains de jeux ?

Vous venez de gagner un tournoi de poker, à la roulette, aux machines à sous d’un casino ou encore plusieurs millions d’euros au loto ? Lorsque l’instant de joie est passé vient l’heure des questions, notamment concernant la fiscalité. Alors quels gains devez-vous déclarer aux impôts ?

Loto, Euromillion ou jeux de grattage : faut-il déclarer ses gains ?

Que vous gagnez 20 euros à un jeu de grattage ou 143 millions d’euros à l’Euromillion,pas besoin de déclarer vos gains aux impôts. En effet, le ministère de l’Économie considère qu’il s’agit d’une rentrée d’argent exceptionnelle due à un coup de chance.

En revanche, les investissements et les placements réalisés à partir ces gains pourront être imposés l’année suivante. À titre d’exemple, si vous donnez de l’argent à un proche, vous pouvez payer des droits de donation. De même, si grâce à cet argent, vous investissez entre autres dans des titres financiers, la plus-value est imposable. Enfin, si vous décidez d’acheter un logement, alors que vous êtes actuellement locataire, vous devrez payer la taxe foncière.

Quid du poker ou du bridge ?

Si vous êtes un joueur amateur de poker ou de bridge, vous n’aurez rien à déclarer. A contrario, les joueurs professionnels doivent obligatoirement remplir la catégorie des BNC (Bénéfices non commerciaux) de leur déclaration de revenus.

Reste à savoir à quel moment un joueur est considéré comme professionnel. Selon Capital, un salarié payé au SMIC qui complète régulièrement ses revenus grâce aux gains des parties de poker ou de bridge sera imposable. À l’inverse, un joueur qui joue occasionnellement, et dont le salaire permet d’assurer son train de vie, ne devrait rien déclarer. Donc pour savoir si vous devez ou pas déclarer vos gains, n’hésitez pas à contacter votre centre des impôts.

Les gains des paris sportifs ou hippiques sont-ils imposables ?

En matière de fiscalité, les paris sportifs ou hippiques sont considérés comme des jeux de hasard. Conséquence : les gains engendrés ne doivent pas être mentionnés dans la déclaration de revenus du parieur. D’ailleurs, le tribunal administratif de Marseille est allé dans ce sens en estimant dans sa décision de juillet 2020 que ces paris ne peuvent constituer une source de profit en raison du hasard du résultat.

Et n’oublions pas que la taxation sur les paris sportifs n’est pas forcément nulle. En effet, les sommes pariées sont directement taxées par les sites de paris sportifs en ligne à hauteur de 7,5 %.

Et si vous avez gagné de l’argent aux machines à sous et aux jeux de casino ?

Si vous jouez de manière occasionnelle au craps, à la roulette, au blackjack, aux machines à sous et autres jeux dans un casino, les gains obtenus ne sont pas imposables. En revanche, si vous êtes un joueur professionnel, il faudra obligatoirement déclarer ces revenus dans la catégorie des bénéfices non-commerciaux, qu’ils viennent d’un casino physique ou d’un établissement en ligne autorisé par l’État.

Bon à savoir : les gains supérieurs à 1 500 euros sont directement soumis à la CSG (contribution sociale généralisée) au taux de 13,7 %. Toutefois, le prélèvement s’effectue directement lors du retrait des gains.

Source : DemarchesAdministratives.fr, publié le 08 avril 2023

Pour en savoir plus : Les gains aux FDJ sont-ils imposables ? – La Française des Jeux, actualisé le 14 octobre 2022

Articles relatifs

Des aides financières pour partir en vacances

Colette Levassor

Extension de la garantie légale de conformité aux produits numériques

Colette Levassor

APL et colocation : pourquoi l’aide est-elle automatiquement plus faible ?

Colette Levassor