Adhérer à L'ADCpne
Consommation

Étiquetage sur l’origine de la viande et du lait

« Plats préparés, pâtés, yaourts, beurre, fromages, bouteilles de lait… À partir du 1er janvier 2017, les distributeurs de l’agro-alimentaire sont dans l’obligation d’indiquer l’origine du lait mais aussi de la viande et du lait dans les aliments transformés. Néanmoins, les stocks de produits dont les étiquettes ne mentionnent pas l’origine des viandes ou du lait peuvent être écoulés jusqu’au 31 mars 2017. »

Cet étiquetage ne revêt un caractère impératif qu’au delà d’un certain seuil :

  • quantité de viande égale ou supérieure à 8% du poids d’un produit préparé
  • quantité de lait égale ou supérieure à 50% pour les produits laitiers.

Devraient y figurer :

  • les lieux de naissance, élevage et abattage des animaux pour la viande
  • les lieux de collecte, de conditionnement ou de transformation pour le lait.

Par ailleurs, les mentions « Origine : (nom du pays concerné) ou « Origine : UE » pourront être maintenues si l’ensemble des opérations s’est déroulée dans le même pays ou bien dans un seul ou plusieurs États membres de l’Union européenne.

 

Source : Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), 29 décembre 2016

Texte de référence : Décret n° 2016-1137 du 19 août 2016 relatif à l’indication de l’origine du lait et du lait et des viandes utilisés en tant qu’ingrédient

 

 

 

Articles relatifs

Le plafond à 38 € des tickets restaurants 2021 est prolongé jusqu’au 28 février 2022

Colette Levassor

Contrôle technique 2022 : quel est le centre le moins cher près de chez vous ?

Colette Levassor

Fin des tarifs réglementés sur le gaz : comment s’y retrouver dans les offres ?

Colette Levassor