Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Argent Consommation Multimedia / Télécom Santé / Environnement

Bonus réparation : un montant de 25 euros pour votre écran de téléphone cassé

Pour les maladroits, c’est une bonne nouvelle. Car après les trottinettes électriques, les fers à repasser, les machines à café, les lave-vaisselle, les tables de cuisson, les ordinateurs portables, les tablettes, ou encore les réfrigérateurs, les écrans de téléphone vont être éligibles au bonus réparation dès le 1er janvier 2024.

C’est quoi le bonus réparation ?

Lancé en décembre 2022, le bonus réparation a pour objectif d’inciter les Français à réparer leurs appareils électroniques ou électriques plutôt qu’à les jeter. Dans les faits, ce bonus se présente sous la forme d’une remise immédiate sur la facture, dont le montant varie selon l’appareil concerné.

À titre d’exemple, comptez une remise de 10 euros pour un grille-pain, une bouilloire et un presse-agrume, de 15 euros pour un drone, un hoverboard et une perceuse, de 20 euros pour un four encastrable et une hotte, de 25 euros pour un sèche-linge et une cuisinière, de 30 euros pour un téléviseur ou un vidéoprojecteur ou encore de 45 euros pour un ordinateur portable (uniquement si la facture de réparation est égale ou supérieure à 180 euros).

Le bonus sera de 25 euros si votre écran de téléphone est cassé

Sur les 15 millions de téléphones vendus, chaque année, « on estime qu’il y a environ 1,5 million de réparations de smartphones par an », a précisé sur M6, Christophe Béchu, le ministre de l’Écologie. Or, de nombreuses réparations concernent des écrans cassés. Le hic ? Jusqu’à présent, seules les pannes de téléphone étaient éligibles au bonus. Une anomalie qui va donc être corrigée.

Le montant du bonus réparation pour les écrans de smartphone sera de « 25 euros », a-t-il précisé. Attention toutefois pour en profiter dès l’an prochain, il faudra obligatoirement remplir plusieurs conditions.

Vous devez avoir acheté votre téléphone en France. Votre appareil ne doit pas être couvert par une assurance, une garantie commerciale, ou par la garantie légale de conformité. Enfin, la réparation doit se faire auprès d’un professionnel agréé. À l’heure actuelle, 5 000 réparateurs ont été agréés. D’ici fin 2023, Christophe Béchu souhaite qu’il y en ait entre 7 000 et 8 000. « On veut (…) aller jusqu’à 22 000 fin 2026 », assurait-il auprès de Ouest-France fin septembre.

Bon à savoir : pour trouver le réparateur le plus proche de chez vous, direction le site ecosystem.eco. Notons que le professionnel est remboursé par un éco-organisme agréé par l’État.

Source : DemarchesAdministratives.fr , publié le 06 octobre 2023

Pour en savoir plus : Faites réparer vos appareils électriques et électroniques avec le bonus réparation ! – Direction de l’information légale et administrative, publié le 15 novembre 2022

Articles relatifs

Cybersécurité au quotidien – 9 réflexes clés

Colette Levassor

Contribution à l’audiovisuel public : quelles sont les personnes exonérées ?

Colette Levassor

À partir de quelle somme un huissier peut-il intervenir ?

Colette Levassor