Adhérer à L'ADCpne
Thématiques

À vos bacs ! Le 18 mars, c’est la journée mondiale du recyclage

Demain, c’est la journée mondiale du recyclage. Même si le tri sélectif et la préservation de l’environnement sont une affaire du quotidien, dédier une journée au sujet permet de prendre conscience des changements qui ont eu lieu en France et de toujours progresser pour protéger la planète.

Pourquoi instaurer une journée mondiale du recyclage ?

L’écologie, l’économie circulaire et les gestes écoresponsables sont sur toutes les lèvres en ce moment. Et pourtant, certaines consignes et évolutions restent floues. C’est pourquoi il est bon de prendre une journée pour en parler, sensibiliser et informer.

La journée mondiale du recyclage a été créée par le Bureau of International Recycling (BIR) en 2018. Parmi les objectifs visés par cette journée, il y a notamment une volonté de réduire l’enfouissement ou l’incinération des déchets et d’encourager la réutilisation ou le recyclage des matériaux.

Le plastique, un combat continu pour l’environnement

Au-delà des nombreuses communications concernant la pollution des océans et la grande quantité de microplastiques dans l’air et dans nos aliments, des actions concrètes ont été mises en place.

Les premières interdictions

Depuis la loi du 17 août 2015, la France progresse en matière de réglementation : en 2020, les gobelets, verres et assiettes jetables, les bouteilles en restauration collective scolaire et les cotons-tiges en plastique ont été interdits. En 2021, la liste s’est encore allongée avec l’ajout, entre autres, des confettis, pailles, tiges de support pour ballons, assiettes et couverts.

La lutte se poursuit

En janvier 2022, les emballages plastiques pour les fruits et légumes de moins de 1,5 kg, les sacs fabriqués à partir de plastique oxodégradable et les sachets de thé en plastique non biodégradable ont été bannis de la vente.

En 2023, la loi a rendu obligatoire l’utilisation de vaisselle lavable et réutilisable dans les établissements de restauration rapide servant plus de 20 couverts simultanément. Les Français sont d’ailleurs très au fait des nouvelles normes concernant les commerces et restaurants. Ainsi, selon l’enquête 2023 de Madeinvote, ils sont 86 % à savoir que la vaisselle jetable est maintenant interdite et 80 % d’entre eux valident cette décision.

Le gouvernement prévoit de continuer dans cette direction et a déjà déterminé les prochaines interdictions jusqu’à 2028.

Tri et recyclage

Grâce au tri, on donne une deuxième vie aux matériaux. Les déchets deviennent alors des ressources. Saviez-vous qu’avec des bouteilles en plastique, on peut produire un pull polaire ? Ou qu’avec des canettes en aluminium, on peut fabriquer une trottinette ?

#LesBonnesHabitudes

En janvier 2023, le ministère de la Transition écologique, l’Ademe (Agence de la transition écologique) et les éco-organismes ont créé la campagne intitulée #LesBonnesHabitudes afin d’accompagner les Français vers une consommation plus responsable.

Sur le site dédié, les internautes peuvent trouver des réponses à leurs questions et les points de collecte les plus proches de chez eux. Ils peuvent aussi découvrir les bons plans pour réparer au lieu de jeter.

Le logo Triman

Connaissez-vous le logo Triman ? Ce petit bonhomme montrant les flèches de tri est maintenant obligatoire sur les produits recyclables. Pensé pour améliorer le tri, il s’accompagne d’instructions pour bien trier. Attention, ce logo ne veut pas toujours dire que le déchet doit être jeté dans la poubelle de recyclage, il peut parfois indiquer que le produit est soumis à une règle de tri particulière. Par exemple, il peut s’agir d’un équipement repris en magasin.

Les Français et le recyclage

Du 21 au 28 février 2023, l’institut Madeinvote a interrogé 1000 Français âgés de 18 à 65 ans via les réseaux sociaux (Facebook et Instagram). L’objectif de cette enquête ? En savoir plus sur les habitudes et les connaissances des Français en matière de tri. Selon cette enquête, plus de 90 % des Français sont attentifs au tri sélectif, et ils le font par conviction plus que par obligation. 84 % des Français voient le tri comme un geste important pour préserver la biodiversité et le climat.

Un besoin de simplification des règles

Si 8 Français sur 10 jugent le tri des déchets ménagers comme facile, beaucoup indiquent qu’ils aimeraient savoir plus précisément comment ils sont recyclés, disposer de plus de points de collecte et simplifier les consignes de tri sélectif.

Les déchets électroniques peu ou pas triés

L’enquête montre que les déchets électroniques ne sont pas triés avec le même zèle : seulement 53 % des Français trient tous les déchets électroniques et 28 % d’entre eux les trient rarement ou jamais. Pourquoi ? Très souvent, la raison est un manque d’accès aux points de collecte.

Quelles sont les erreurs de tri des Français ?

Si les Français sont fortement impliqués dans le tri sélectif, 72 % d’entre eux se trompent de panier lorsqu’ils trient leurs déchets. Les erreurs les plus communes : les capsules de café et les tubes de dentifrice.

Source : DemarchesAdministratives.fr publié le 17 mars 20223

Pour en savoir plus :

Articles relatifs

Remboursement difficile d’un achat en ligne

Françoise Benoit-Lison

Abandon de chantier

Françoise Benoit-Lison

Une nouvelle étiquette énergie en 2021

Colette Levassor