Energie Immobilier / Logement Nos actions Santé / Environnement Thématiques

Une gardienne bien mal « lotie »

Les circonstances

Madame D. , notre adhérente, est gardienne dans un immeuble depuis de nombreuses années et elle remplit avec sérieux et régularité ses obligations.

Mais elle est confrontée depuis plus de 10 ans à des conditions de logement tout à fait lamentables : les fenêtres et la porte de la loge sont dans un état de délabrement tel qu’ils ne peuvent plus remplir leur fonction, véritables passoires où s’engouffre l’air glacial en hiver ; sans compter que le logement est équipé d’un seul petit radiateur qui ne permettrait pas de chauffer convenablement même avec des huisseries normales. Ces conditions de logement entrainent bien évidemment pour la gardienne des problèmes de santé récurrents (rhume, bronchite, etc.) et de grosses dépenses en électricité !

Les démarches

C’est en toute logique que Mme D s’adresse au conseil syndical et au syndic gestionnaire de l’immeuble … en vain ! Personne ne conteste à proprement parler le bien fondé de ses demandes mais personne ne les prend vraiment en compte ni ne donne suite, arguant que la question sera débattue ultérieurement, qu’il faut attendre la prochaine AG de copropriété, etc. Bref, le traitement du problème est toujours remis à « plus tard » et ce, depuis des années !

L’intervention d’ADCpne

Mme D fait donc appel à notre association pour tenter de résoudre le problème. Le conseiller qui la reçoit passe d’abord un coup de fil à la société gestionnaire de l’immeuble pour dénoncer le caractère inadmissible de la situation et lui adresse un courrier de réclamation impératif ; il signale également à Mme D que, dans le cas où elle n’obtiendrait pas une réponse favorable, il serait fait un signalement d’habitat insalubre auprès de la Mairie de Paris.

Résultats

Le problème qui trainait depuis des années vient, enfin, de connaitre une issue favorable : de nouvelles porte et fenêtres viennent d’être installées ; un nouveau radiateur plus efficace assure dans la loge un chauffage « normal ».

Ici encore, c’est bien l’intervention de l’ADCpne qui a permis de faire avancer les choses bloquées depuis si longtemps et de mettre fin à une situation inadmissible.

Articles relatifs

Restaurants, cantines… : les résultats des contrôles sanitaires en ligne

Colette Levassor

SOS loyers impayés, c’est au 0805 16 00 75 pour les locataires et les propriétaires

Colette Levassor

Annonces immobilières : une meilleure information sur les prix à compter du 01 avril 2017

Colette Levassor