Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Consommation Multimedia / Télécom

Un nouveau site internet pour vous accompagner vers la transition au Très Haut Débit

Le réseau cuivre historique, qui fournit le téléphone, internet et la télévision, va disparaître progressivement au profit de la fibre optique. Un site internet est lancé pour informer et répondre à toutes les interrogations des différents publics concernés par la fermeture du réseau cuivre.

Le propriétaire du réseau télécom historique, Orange, a annoncé la fermeture progressive du réseau « cuivre » sur tout le territoire d’ici 2030. Le réseau en fibre optique a vocation à se substituer au réseau cuivre vieillissant sur lequel reposent le réseau téléphonique commuté (RTC) et les services internet DSL.

Le chantier de fermeture se déroulera de 2023 à 2030 et concerne l’ensemble des locaux utilisant encore les services basés sur le réseau cuivre, qu’ils soient particuliers, entreprises ou administrations. Les opérateurs informeront par courrier ou par mail les usagers dès lors qu’ils seront concernés par la fermeture du réseau cuivre.

« Dans le cadre du chantier de modernisation des infrastructures télécoms, la priorité du gouvernement est de s’assurer de la bonne migration des abonnés en garantissant à toutes et tous l’accès au Très Haut Débit principalement grâce à la fibre optique », indique le ministère de l’Économie dans un communiqué de presse du 7 novembre 2023.

À noter : la fermeture du réseau cuivre se fera progressivement sur le territoire, en commençant par les communes où la fibre est la plus déployée et où le nombre d’abonnés au réseau cuivre est le plus faible.

Lancement du site internet treshautdebit.gouv.fr

Le site internet treshautdebit.gouv.fr vient d’être lancé pour vous accompagner dans les démarches à mettre en œuvre.

Vous pourrez bientôt vérifier, via un module de recherche (disponible dans le courant du mois de novembre) :

  • si vous êtes concerné par la fermeture du réseau cuivre et à quelle échéance ;
  • les solutions alternatives de connectivité disponibles pour votre adresse.

Retrouvez sur le site treshautdebit.gouv.fr les réponses aux questions que vous pouvez vous poser en tant que particulier :

  • suis-je concerné par la fermeture du réseau cuivre ?
  • suis-je éligible à la fibre optique ?
  • que faire si des travaux sont nécessaires sur ma propriété pour me raccorder à la fibre ?
  • que faire en cas de problèmes au moment du raccordement à la fibre ou lors de son utilisation ?
  • que faire si je ne souhaite pas m’abonner à la fibre optique ?
  • que faire si je rencontre un litige (commercial, contractuel, technique…) avec mon opérateur de téléphonie ou mon fournisseur d’accès à internet ?

Pourquoi la fermeture du réseau cuivre ?

Le réseau téléphonique et internet est fondé depuis 50 ans sur une technologie dite « cuivre » qui arrive dans votre logement ou votre local professionnel via une prise en forme de T.

Le réseau cuivre permet d’accéder à l’internet DSL (Digital Subscriber Line, ligne d’accès numérique), de passer des appels téléphoniques ou encore de connecter certains appareils tels que les téléalarmes ou les téléassistances.

L’opérateur Orange est propriétaire du réseau cuivre et fermera progressivement celui-ci sur tout le territoire d’ici à 2030.

Ce chantier de fermeture s’inscrit dans la dynamique de modernisation des infrastructures de téléphonie fixe et d’internet qui constitue l’une des priorités du gouvernement. En effet, le réseau cuivre est vieillissant et connaît des problèmes de qualité de service qui s’accentuent. La fibre optique, qui consomme en moyenne quatre fois moins d’énergie que le cuivre, est progressivement installée car elle se révèle plus résiliente.

Ce chantier de fermeture associera les services de l’État, l’ensemble des opérateurs ainsi que les collectivités territoriales.

Qui est concerné par l’arrêt des services de téléphonie fixe et d’internet DSL ?

Même si Orange n’est pas votre fournisseur, tous les abonnés à un service ADSL (Assymetric Digital Subscriber Line, liaison numérique asymétrique) ou téléphonique via la prise en T sont concernés.

  • Si vous utilisez un service de téléphonie fixe et/ou d’internet ADSL connectés via une prise en T, vous êtes concerné car ce branchement correspond à une arrivée du réseau cuivre dans votre logement.
  • Si vous avez souscrit à un abonnement via la fibre optique, c’est-à-dire si votre box est branchée à un boîtier blanc (sans prise en T) et que votre facture mentionne la fibre optique, alors vous n’êtes pas concerné.

Pour conserver votre accès téléphonique et internet, vous devrez passer à un abonnement via la fibre optique, ou toute autre technologie, avec l’opérateur de votre choix.

Attention : il convient d’anticiper la transition afin d’éviter la précipitation à l’approche de la fermeture : les opérateurs seront très sollicités et votre raccordement risque de prendre plus de temps.

À savoir : le processus de fermeture du réseau cuivre est progressif sur l’ensemble du territoire. Lorsque la fermeture sera annoncée dans votre commune, vous serez contacté par votre opérateur. D’autres communications, de la part du gouvernement ou de la mairie pourront également vous être adressées.

Suis-je éligible à la fibre optique ?

Pour vérifier votre éligibilité à la fibre optique, vous pouvez entrer votre adresse sur la page dédiée de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse).

Si vous êtes éligible, vous pourrez vous renseigner sur les abonnements grand public et contacter l’opérateur qui a votre préférence afin de faire raccorder votre logement.

Si votre abonnement actuel se limite au téléphone seul, il vous sera possible de souscrire au même type d’offre une fois passé à la fibre optique, il s’agit d’un engagement des opérateurs.

À noter : plus de 80 % des français sont éligibles aujourd’hui à la fibre optique et plus de la moitié ont déjà souscrit à un abonnement.

Comment me renseigner sur la fermeture du réseau cuivre ?

Le plan de fermeture d’Orange est encadré par le régulateur des télécommunications, l’Arcep, qui propose une Foire aux questions.

Vous pouvez également consulter les éléments mis à votre disposition par la Fédération française des télécoms.

Source : Direction de l’information légale et administrative (Première ministre), publié le 08 novembre 2023

Pour en savoir plus :

Articles relatifs

En rang pour les conseils de la rentrée !

Colette Levassor

Protection des consommateurs : des conseils pour réussir vos fêtes de fin d’année

Colette Levassor

Quel est le plafond de ressources à ne pas dépasser pour une demande de HLM en 2024 ?

Colette Levassor