Administration / Justice Consommation Energie Santé / Environnement

Tri des déchets : le compost obligatoire partout en France dès 2024

La loi anti-gaspillage prévoit de rendre obligatoire le compostage en France dès 2024 pour réduire les déchets s’accumulant dans nos poubelles.

De plus en plus de Français disposent d’un composteur leur permettant de transformer les biodéchets en une matière qui peut ensuite être utilisée pour nourrir le sol. Mais le gouvernement entend accélérer le mouvement en rendant le compostage obligatoire. Car aujourd’hui, un tiers de la poubelle contient des déchets destinés au compost, pointe du doigt l’association Zero Waste France.

Pourquoi rendre le compostage obligatoire en 2024 ?

Le tri des déchets organiques deviendra obligatoire pour les professionnels, les collectivités locales, les industriels et les particuliers à compter du 31 décembre 2023. Ainsi, tous les citoyens devront se mettre au compostage, soit disposer d’un bac pour trier les restes de repas et les épluchures de fruits et légumes. Cette disposition issue de la loi anti-gaspillage de 2020 a pour but de valoriser des déchets qui perdent toute leur utilité en partant à la poubelle.

Actuellement, 85 kg de ces biodéchets sont jetés aux ordures par an et par habitant. Une fois à la décharge, ils sont traités et dépollués, voire même incinérés. Un procédé à faible valeur ajoutée, alors que les déchets organiques auraient pu servir. En effet, le compostage permet la création d’une matière fertilisante, le compost, utilisable pour enrichir les sols. Par ailleurs, les biodéchets peuvent aussi être convertis en biogaz, une énergie renouvelable, par la méthanisation.

C’est pour tous ces bienfaits que le gouvernement a décidé de rendre obligatoire la gestion séparée des biodéchets dès 2024.

Comment faire du compost ?

« Le compostage est facilement mis en œuvre, ce qui permet une gestion locale limitant les transports de déchets », précise le site de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Le tri des biodéchets peut se faire de plusieurs manières. Car il n’est pas toujours facile de faire du compost en appartement.

Faire du compost chez soi

Tout d’abord, les citoyens ont la possibilité de composter eux-mêmes leurs déchets organiques, soit les déchets de cuisine (épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œufs, marc de café, restes, etc.) et de jardin (tonte de pelouse, feuilles mortes, mauvaises herbes, etc.). Attention, certains éléments ne sont pas compostables comme l’ail et les oignons, les restes de viande ou les produits laitiers. Un tiers des Français possèdent à l’heure actuelle un bac à compost, qui doit être rempli à 50 % de déchets humides comme les épluchures et 50 % de déchets secs comme les feuilles mortes. Ceux qui disposent d’un jardin peuvent ensuite l’utiliser comme engrais.

Quelles solutions si vous n’avez pas de composteur ?

Quant aux particuliers qui n’ont pas de composteur, ils peuvent se tourner vers les composteurs de proximité, mis en place par la collectivité. En outre, des composteurs collectifs ou partagés sont déjà installés dans certains quartiers. Pour les déchets verts, une déchetterie mobile se déplace peut-être non loin de chez vous. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître les initiatives locales. En 2024, toutes les collectivités seront tenues de proposer des solutions afin que les Français ne jettent plus leurs biodéchets à la poubelle.

Source : Demarchesadministratives.fr, publié le 15 mars 2022

Pour en savoir plus : Le tri des biodéchets sera obligatoire fin 2023, et si vous preniez de l’avance ? France-info, publié le 09 avril 2021 ; Biodéchets Ministère de la transition écologique , publié le 18 janvier 2022

Articles relatifs

Prev’Air : pour connaître en ligne la qualité de l’air près de chez vous

Colette Levassor

Le site gouvernemental affichant les prix des carburants (9 900 points de vente) fait peau neuve

Colette Levassor

Cigarettes vendues à la sauvette : 135 euros d’amende pour les acheteurs

Colette Levassor