Assurances Immobilier / Logement Transport

Orages ou grêle : ce qu’il faut savoir pour vous faire indemniser par votre assurance

Votre habitation ou votre voiture a été endommagée par la grêle ou par les violents orages, comment vous faire rembourser par votre assurance ?

Ces dernières semaines, de violents orages, parfois accompagnés de grêle, ont frappé la France. Conséquence : de nombreuses voitures et habitations ont été endommagées. Alors, si le pare-brise de votre voiture a été brisé, la toiture de votre maison perforée, ou encore la carrosserie de votre véhicule bossuée, voici la procédure à suivre pour vous faire indemniser par votre assurance.

Violents orages : si votre voiture a été abimée, l’assurance vous remboursera-t-elle ?

Tout dépend de la garantie souscrite. Car si vous êtes uniquement assuré au tiers, n’attendez rien. En effet, vous ne serez pas remboursé des dégâts causés par la grêle, les orages ou encore par la foudre.

Si vous avez opté pour une formule « tiers étendu », avec garantie « bris de glace », l’assurance pourra prendre en charge les dommages occasionnés sur les vitres latérales, le pare-brise et la lunette arrière. D’ailleurs, n’hésitez pas à vérifier la liste des éléments garantis dans votre contrat, car les toits panoramiques, les rétroviseurs ainsi que les phares peuvent également en faire partie.

Enfin, si vous avez souscrit un contrat d’assurance tout risque ou garanti « tous accidents », vous devez vous assurer que la garantie « événements climatiques » est bien comprise. Et dans ce cas, votre assurance prendra en charge les coûts des dégâts. Attention, toutefois au montant de la franchise prévue dans votre contrat, car une partie des réparations peut rester à votre charge.

Vous devez contacter votre assureur sous 5 jours

Si la grêle a provoqué des dégâts sur votre voiture, vous avez 5 jours pour contacter votre assureur. Cela peut-être par courrier recommandé avec accusé de réception, voire par SMS ou mail si votre contrat le prévoit. Sinon, vous pouvez également vous déplacer en agence. Et selon l’importance des réparations, l’assureur pourra faire appel à un expert.

Votre maison a été touchée par les intempéries : que devez-vous faire ?

Si votre maison a subi des dégâts en raison de la grêle, des orages ou de la foudre, commencez par vérifier dans les conditions générales de votre contrat les biens couverts et les exclusions. Puis, vous avez 5 jours pour contacter votre assurance. Pour ce faire, vous devrez envoyer un courrier recommandé avec avis de réception ou vous déplacer dans une agence. Reportez-vous aussi à votre contrat pour connaître les justificatifs à fournir et les formalités à faire. Mais en règle générale, vous devrez transmettre les photos après les intempéries ainsi que les factures d’achat.

Côté indemnisation : le montant dépend de l’importance des dégâts, de la franchise, mais aussi de la formule de garantie souscrite (valeur à neuf, valeur de remplacement, ou valeur à dire d’expert). Autrement dit, l’indemnisation pourra être baissée selon la vétusté des biens ou vous pouvez vous faire rembourser au prix d’achat.

Quid de l’arrêté de catastrophe naturelle ?

En cas d’arrêté ministériel de catastrophe naturelle, vous avez 10 jours pour contacter votre assurance auto ou habitation. Concernant votre maison, seuls vos biens couverts peuvent faire l’objet d’une indemnisation. De même, seuls les objets qui ont été endommagés directement en raison des intempéries peuvent faire l’objet d’un remboursement. Donc, vous devez, une nouvelle fois, lire votre contrat d’assurance.

Et concernant votre véhicule, votre contrat doit comporter une garantie dommages (dommages collision, incendie, dommages tous risques ou tous accidents) pour bénéficier d’un remboursement.

Notons tout de même le montant de la franchise : 380 € maximum. Cependant, si c’est le 3e arrêté de catastrophe naturelle pris depuis 5 ans, la franchise est doublée. Elle est triplée au 4e arrêté et quadruplée au 5e.

Que faire si vous êtes agriculteur ?

Si vous êtes agriculteur, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assurance dans les 4 jours qui suivent les intempéries. Et tant que l’expert de l’assurance ne s’est pas déplacé, il est recommandé de ne pas toucher à votre récolte. Toutefois, si vous ne pouvez pas attendre, vous devez alors laisser certaines zones témoins afin que l’expert constate les dégâts.

Combien de temps met l’assurance pour vous indemniser ?

Les délais de versement de l’indemnisation peuvent être longs. Vous devrez vous référer à votre contrat d’assurance pour savoir au bout de combien de semaines ou de combien de mois vous serez remboursé.

En revanche, en cas de catastrophe naturelle, l’article L. 125-2 du code des assurances précise que votre assurance doit vous indemniser dans les 3 mois.

Source : DemarchesAdministratives.fr, publié le 04 juillet 2022

Pour en savoir plus :

Articles relatifs

Annonces immobilières : une meilleure information sur les prix à compter du 01 avril 2017

Colette Levassor

Les assureurs « n’assurent » plus ?

Françoise Benoit-Lison

Tarifs d’autoroutes : augmentation au 1er février 2018

Colette Levassor