Adhérer à L'ADCpne
Consommation Santé / Environnement

Nutri-Score : ce que va changer le nouveau mode de calcul

Afin de mieux prendre en compte les connaissances sur l’alimentation et la santé, le mode de calcul du Nutri-Score va changer.

Fini les sodas light avec un B sur le Nutri-Score ou des aliments qui passent de la lettre D à A, car ils ont seulement moins de sucre ? Alors que le Nutri-Score, lancé en 2017, fait l’objet de nombreuses critiques, les autorités sanitaires ont annoncé ce lundi 24 avril changer le mode de calcul de cet étiquetage alimentaire.

Pourquoi le mode de calcul du Nutri-Score a-t-il changé ?

Dans les faits, un nouvel algorithme a été conçu par des chercheurs indépendants venant des 7 pays européens dans lesquels le Nutri-Score est en vigueur (France, Espagne, Luxembourg, Suisse, Pays-Bas, Belgique et Allemagne).

Principal objectif : « renforcer l’efficacité du Nutri-Score » en prenant mieux en compte les « recommandations alimentaires des pays européens » et les « connaissances » sur « la santé et l’alimentation », se justifient les autorités sanitaires des pays dans lequel ce dispositif s’applique.

Céréales, lait, sodas… Quelles sont les principales modifications ?

Les aliments avec trop de sel ou trop de sucre seront les premiers impactés par ce nouveau mode de calcul du Nutri-Score. Ainsi, les céréales seront classées « », alors qu’ils pouvaient se trouver en « », précise au Huffington Post, Serge Hercberg, le père du Nutri-Score.

De même, les pizzas surgelées et les viandes rouges vont également être pénalisées, tout comme certaines boissons lactées qui contiennent autant de sucre que les sodas et désormais classées « D ou E », indique-t-il au site. De leur côté, les fromages afficheront au mieux la lettre C, alors que les huiles d’olive et de colza arboreront la note de B, contre C à l’heure actuelle.

Enfin, parmi les dernières principales modifications : les sodas « zéro sucre » ou « light » passeront au minimum à C et le lait demi-écrémé ou écrémé sera classé B, contre C pour le lait entier, explique Serge Hercberg.

Quand ces changements seront-ils visibles ?

Selon le communiqué, les pays se sont mis d’accord sur une « mise en œuvre du nouvel algorithme » d’ici la fin de cette année. Toutefois, les entreprises qui mettent sur leur emballage ces pastilles qui vont du vert (lettre A) au rouge (lettre E) auront un délai de deux ans pour modifier leur étiquetage.

Crédit image © Santé Publique France

Source : DemarchesAdministratives.fr publié le 25 avril 2023

Pour en savoir plus : Nutri-Score : un étiquetage nutritionnel pour favoriser une alimentation équilibrée – Ministère de la santé et de la prévention, mis à jour le 24 avril 2023

Articles relatifs

Fonds énergie : voici comment bénéficier de la nouvelle aide d’Action Logement

Colette Levassor

Vrai/Faux sur le plastique… Quiz proposé par la CLCV. Testez vos connaissances !

Françoise Benoit-Lison

Des conseils pratiques pour éviter de se faire arnaquer par des réparateurs professionnels

Colette Levassor