Administration / Justice Consommation Multimedia / Télécom

La Poste : une augmentation du prix des timbres en 2022

Pour compenser la baisse du nombre de courriers envoyés, La Poste vient d’annoncer une hausse des tarifs de 4,7 % en moyenne à compter du 1er janvier 2022. Il s’agit de la même augmentation que l’an dernier.

Après avoir révélé que les délais d’acheminement augmenteront en 2023, passant de 2 à 3 jours, La Poste a annoncé ce lundi 2 août que l’envoi du courrier coûtera également plus cher. Quel sera le prix des timbres en 2022 ?

Prix du timbre : des hausses successives depuis plusieurs années

Le service universel est mis en péril par la baisse du volume de courriers envoyés. Les Français correspondent de moins en moins par écrit, un fait qui a des conséquences sur le chiffre d’affaires. En 2020, La Poste a enregistré des pertes records et totalise un déficit de 1,3 milliard d’euros.

En parallèle de ce déficit qui se creuse d’année en année, le prix du timbre continue de flamber. En moins de 10 ans, les tarifs ont presque doublé. La hausse est particulièrement importante ces dernières années. Le timbre rouge par exemple, qui assure la distribution du courrier à J+1, coûtait 0,95 € en 2018. Son prix est ensuite passé à 1,05 € en 2019, 1,16 € en 2020 et 1,28 € en 2021. Pour mémoire, un timbre rouge valait 0,58 € en 2010. L’évolution est similaire pour le timbre vert : 0,80 € en 2018, 0,88 € en 2019, 0,97 € en 2020 et 1,08 € en 2021.

Quelle augmentation du prix des timbres en 2022 ?

Pour combler le déficit, La Poste s’est tournée vers l’État, obtenant ainsi une dotation budgétaire annuelle de 500 millions d’euros. En interne, le groupe traque les économies en misant sur les délais d’acheminement du courrier. Une nouvelle gamme proposera dès 2023 un envoi en J+3, et non plus J+2 comme c’est le cas actuellement.

Mais ces économies semblent encore insuffisantes. Comme l’année précédente, La Poste prévoit donc une augmentation de 4,7 % en moyenne des services d’envoi. Validée par l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep), cette augmentation « permet d’assurer la pérennité du service universel avec une qualité élevée dans un contexte d’accélération de la baisse des volumes du courrier », a précisé La Poste dans un communiqué.

Néanmoins, elle va se traduire par une énième hausse des prix des timbres en 2022 :

  • le timbre rouge passera de 1,28 € à 1,43 € (+ 11,7 %) ;
  • le timbre vert coûtera 1,16 €, et non plus 1,08 € (+ 7,4 %) ;
  • l’Écopli, ou timbre gris, augmentera de 0,80 € à 1,14 € (+ 7,5 %).

La Poste propose une solution pour obtenir une ristourne de 3 % : imprimer soi-même les timbres verts et rouges après les avoir achetés sur MonTimbrenLigne.

L’envoi d’une Lettre internationale de 0 à 20 g vers l’étranger s’élèvera à 1,65 € en 2022, contre 1,50 € en 2021. En ce qui concerne le service Colissimo, les colis de 250 g pourront être envoyés pour le même prix, soit 4,95 €. Les tarifs des colis plus lourds n’augmenteront que de 1,6 %. Il en sera de même pour les Lettres vertes suivies et les Lettres suivies internationales.

Enfin, les entreprises seront elles aussi concernées par la hausse des prix. Les tarifs du courrier industriel de gestion connaîtront une augmentation de 4,0 % et ceux du marketing direct de 1,7 %.

En conséquence, les Français devront bientôt payer plus cher pour envoyer du courrier, en sachant qu’il mettra plus de temps à arriver.

Source : La Rédaction de DemarchesAdministratives.fr, publié le 03 août 2021

Pour en savoir plus : Les différents prix des timbres en 2021, publié par La Rédaction de DemarchesAdministratives.fr le 18 décembre 2020

Articles relatifs

Frais et local

Colette Levassor

Impact de la Covid-19 sur les habitudes de consommation des ménages

Colette Levassor

Arrêt du RTC et transition vers les réseaux téléphoniques de nouvelle génération

Colette Levassor