Loisirs / Tourisme Vie sociale

Des aides financières pour partir en vacances

Malgré la reprise de l’inflation, partir en vacances à bas coûts reste possible grâce à une série d’aides publiques et privées. Tour d’horizon des dispositifs.

Alors que plus d’un tiers des Français ne peut pas partir en vacances pour des raisons financières, rappelons qu’il existe plusieurs dispositifs d’aide publique et privée pour permettre aux familles à revenus modestes de partir en vacances : chèque-vacances, aide aux vacances familles de la Caf, accès à des séjours à tarifs préférentiels pour les 18/25 ans ou les seniors…

Les aides de la Caf pour les vacances

Les caisses d’allocations familiales distribuent plusieurs aides pour les vacances. Dans tous les cas, il est nécessaire de bien se renseigner auprès de sa Caf ou de sa caisse MSA.

Il y a tout d’abord l’Aide aux Vacances Familiales (AVF) attribuée par certaines Caf et caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA)

Avec le dispositif Vacaf, votre Caf peut vous proposer diverses aides aux vacances. L’Aide aux Vacances Familiales prend en charge partiellement ou totalement un certain nombre de frais de séjour familial, comme le séjour en camping ou en mobil home. Ainsi que les frais d’accès des enfants à un certain nombre d’activités (colonie de vacances, centre agréé).

Pour en bénéficier, il faut être bénéficiaire d’au moins une prestation familiale (allocation familiale, allocation de soutien familial) pour un enfant à charge de moins de 20 ans, et remplir les conditions de ressources fixées par la Caf. Le montant de l’aide peut varier fortement, selon le quotient familial, la composition de la famille, et la formule de vacances (camping, colonie, gite, centre de loisir, location). Les familles éligibles sont automatiquement informées par leur Caf par courrier au premier trimestre de l’année des vacances. Si la famille n’a pas reçu ce courrier, c’est qu’elle n’est pas éligible au dispositif Vacaf.

Enfin, pour bénéficier de l’AVF, il faut respecter des conditions de séjour :

  • Partir en vacances, avec ses enfants,
  • Prendre ses vacances pendant les périodes de vacances scolaires,
  • Le lieu de séjour doit figurer dans la liste des centres agréés par la Vacaf,
  • La période doit être de 14 nuits maximum.

A côté de l’AVF, les Caf (et caisses de la MSA) distribuent d’autres aides financières pour les vacances

  • Les bons Aide aux Vacances Enfant (AVE) sont des bons prépayés valables un an à partir de leur date d’émission, qui permettent de financer des loisirs pour l’enfant durant son séjour en colonie ou centre de loisir. Les conditions d’accès, les montants et les intitulés varient selon les caisses : Tickets loisirs, Passeports temps libre, Bons Caf… L’AVE varie selon le quotient familial et la composition de la famille et son montant. La CAF adresse un courrier aux familles bénéficiaires, comme pour l’AVF.
  • Des aides sociales complémentaires peuvent être allouées, variables selon les caisses.

Les chèques vacances

Les chèques vacances pour les salariés et les non-salariés

Les formules des chèques-vacances constituent un avantage accordé par l’employeur, le comité social et économique (ex-comité d’entreprise), une collectivité territoriale ou un organisme social, à ses salariés, du secteur privé et de la fonction publique. Elles sont versées sous forme de titre de paiement nominatif de 10, 20, 25 ou de 50 euros, afin de régler des dépenses liées aux vacances et aux loisirs : camping, gite, hôtel, restaurant, club de vacances, agences de voyage, train, billet d’avion, location de voiture, parc d’attraction, musée, monument… Elles peuvent aussi être disponibles et utilisables sous la forme dématérialisée de « chèques-vacances connect », une application mobile de paiement en face à face, à distance sur internet, dès 20 euros. Les chèques-vacances sont valables trois années, son année d’émission comprise.

Les chèques vacances pour les personnes en situation de fragilité financière

L’Aide aux Projets Vacances (APV) est un programme géré par l’Agence nationale pour les chèques-vacances destiné aux personnes ayant une situation économique et sociale fragile : familles modestes et très modestes, adultes isolés, personnes handicapées notamment, dont le quotient familial est inférieur à 900 euros. Les APV sont versées sous forme de chèques-vacances pouvant couvrir jusqu’à 80 % d’une dépense. Pour en bénéficier, il faut s’adresser à un organisme partenaire de l’ANCV.

Programme « Départ 18-25 ans » : les chèques-vacances pour les jeunes

Le programme « Départ 18 – 25 ans » est un programme géré par l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) et proposé aux jeunes de 18 à 25 ans, disposant de faibles ressources (revenu fiscal de référence inférieur à 17 280 € par an pour une part fiscale) et étant étudiant boursier ou en contrat d’apprentissage ou d’alternance, en contrat aidé, volontaire en service civique, inscrit dans une école de la deuxième chance ou bénéficiaire de la Garantie Jeunes.
Après avoir testé leur éligibilité au dispositif, ils sélectionnent un séjour avec hébergement à la mer, à la montagne ou en ville, en France ou en Europe, sur le site depart1825.com.
Ils bénéficient d’une aide pour financer jusqu’à 80 % de leur séjour, dans la limite de 250 euros.

Les chèques-vacances pour les seniors

Pour permettre aux seniors en situation financière délicate de partir toutefois en vacances, l’Agence nationale des chèques-vacances propose le programme « Seniors en vacances ». Pour en bénéficier, le senior doit avoir au moins 60 ans (55 ans en cas de handicap), résider en France, et être soit retraité soit sans activité professionnelle.

« Bourse solidarité vacances »

La Bourse Solidarité Vacances (BSV) est un dispositif d’aide aux vacances, également géré par l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) qui permet aux personnes aux revenus très modestes ou en situation de précarité de partir en vacances malgré leur situation, en bénéficiant de prix très avantageux pour les offres de séjours et de loisirs.

Le versement de la BSV est soumis à des conditions de ressources et la demande doit obligatoirement passer par l’intermédiaire d’un référent social partenaire de l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV).

Le « billet de congé annuel » de la SNCF

Tout salarié, fonctionnaire, demandeur d’emploi, artisan, retraité…, ainsi que ses proches effectuant avec lui le même trajet en train, peut bénéficier, une fois par an, d’un tarif réduit pour un voyage aller-retour d’au moins 200 km, à l’occasion d’un congé annuel en France.

La réduction est de 25 %, sous conditions, portée à 50 % si au moins la moitié du billet est réglée avec des chèques-vacances. Un formulaire de demande doit être renseigné et déposé dans un point de vente SNCF, avec les pièces justificatives nécessaires, avant l’achat des billets de train. Plus d’informations sont disponibles sur le site de la SNCF.

Et bien d’autres aides pour partir en vacances

Outre le dispositif des chèques-vacances, il existe d’autres aides permettant d’accéder à des vacances moins chères : le comité social et économique (CSE, ex-comité d’entreprise), ou la mutuelle d’entreprise peuvent par exemple proposer à leurs adhérents, sous conditions, des voyages subventionnés, des locations de vacances aidées…
Ne pas oublier non plus de se renseigner auprès de sa mairie, de son département ou de sa région qui peuvent proposer des aides sous forme de chèque prépayé, de bourse ou autres.
Dans tous les cas, ne pas hésiter à se renseigner !

Source : La finance pour tous, publié le 21 juin 2022

Articles relatifs

« Personne qualifiée » pour quoi faire ? Comment la saisir ?

Dix désagréments à éviter pendant les vacances

Colette Levassor

Masques gratuits : pour qui ?

Colette Levassor