Immobilier / Logement

Nouveau locataire dans la colocation

La colocation est une formule de location qui séduit de plus en plus de gens souvent comme une réponse à la cherté des loyers mais aussi comme mode de vie. Cependant elle peut placer les colocataires dans certaines situations spécifiques ; par exemple :

Un des colocataires part, un autre se présente, mais le bailleur, comme il en a le droit, refuse d’accepter le remplaçant potentiel.

Il peut être tentant d’installer un nouveau postulant dans les lieux sans l’accord du propriétaire en continuant à lui verser la totalité du loyer, mais …

  • dans ce cas il s’agit d’une sous- location et cela peut être pour le propriétaire un motif de résiliation du bail
  • les colocataires n’ont aucun moyen de pression dans le cas où ce sous-locataire refuserait de participer à certaines dépenses du logement
  • Le sous-locataire prend le risque d’être mis à la porte du jour au lendemain puisque son nom ne figure pas sur le bail. Par ailleurs il ne pourra prétendre à l’aide au logement

Pour que le nouveau locataire ait des droits sur le logement il faudra :

  • soit faire établir un avenant pour substituer le nom du nouveau locataire à l’ancien.
  • soit conclure un nouveau bail.

Si la rédaction des modifications du bail fait intervenir un professionnel, les frais liés à ces modifications seront partagés entre le propriétaire et le remplaçant.

Articles relatifs

Location d’un meublé : quelles sont les obligations du propriétaire ?

Colette Levassor

Offres d’isolation à 1 euro, soyez vigilants

Colette Levassor

L’assurance et la “bonne” réalisation des travaux …

Françoise Benoit-Lison