Espace Adhérents

Un café s’il vous plait …

Mme Françoise B. Paris 75010 nous fait part de l’expérience suivante :

Voulant prendre un café dans un « café » de la place Pigalle la semaine dernière, elle s’est vu opposer un refus au motif qu’après 17 heures on ne servait plus de café !

Un peu choquée de cette situation paradoxale d’un café qui ne servait plus de café, elle a été sur Internet pour voir si d’autres personnes avaient pu se trouver dans la même situation …

Les exemples sont nombreux , Nice, Besançon, place Clichy à Paris, etc. et sans doute bien d’autres qui n’ont pas été signalés !

Réponse de l’ADC pne

Le cas signalé par Mme B. peut tout à fait être considéré comme un « refus de vente »; or un article du code de la consommation (article L122-1, p27,28). en interdit la pratique « qui consiste à refuser au consommateur la vente d’un produit » sauf « motif légitime » (tel le  refus d’un pharmacien de délivrer un médicament qui ne peut être vendu sans ordonnance  ; on peut aussi refuser de vendre d’alcool à des personnes en dessous de l’âge légal ou en état d’ébriété par exemple. )

Pour les patrons de bistrot « Ce ne sont pas des consommateurs “ intéressants ”, surtout s’ils prennent un café avec une carafe d’eau, ils vont occuper un emplacement au détriment de clients qui consommeraient plus… »

Pour le consommateur plusieurs solutions :

*Protester et changer d’établissement …

*Sinon faire un signalement à la DGCCRF https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/contacter-dgccrf pour que cesse cette pratique tout à fait illégale si on s’en tient aux termes du droit !!

Articles relatifs

Shrinkflation ou réduflation : quand les marques font payer le même prix pour une quantité moindre

Françoise Benoit-Lison

Elles sont bien là les punaises de lit !

Françoise Benoit-Lison

Abonnés Free mobiles … très bavards malgré eux !!

Françoise Benoit-Lison