Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Argent Consommation Santé / Environnement Transport Vie sociale

Ce qui change en février 2023

Hausse des livrets d’épargne réglementés ; hausse des tarifs de l’électricité limitée à 15 % ; demande de l’indemnité carburant de 100 € avant le 28 février ; augmentation des tarifs d’autoroutes et des taxis ; nouvelles règles d’indemnisation des nouveaux demandeurs d’emploi ; fin des arrêts de travail sans jour de carence, de l’isolement des personnes positives, du test des cas contact ; dates des vacances d’hiver…

Argent et consommation

Hausse du taux d’intérêt du livret A à 3 % et du livret d’épargne populaire (LEP) à 6,1 %. La hausse des tarifs est limitée à 15 % pour l’électricité à compter du 1er février 2023. Fin des soldes d’hiver le 7 février.

À titre exceptionnel et pour permettre d’adapter le taux de l’usure à la remontée rapide des taux de marché, la Banque de France va procéder à une révision mensuelle, et non plus trimestrielle, des taux d’usure, du 1er février au 1er juillet 2023. Les taux d’usure resteront établis sur la base de la moyenne des taux pratiqués lors des trois mois précédents. La Banque de France propose, pour une durée limitée, un ajustement mensuel des taux d’usure à compter du 1er février 

Travail

Pour les nouveaux demandeurs d’emploi dont la fin du contrat de travail est intervenue à compter du 1er février 2023 (sauf date d’engagement de procédure de licenciement antérieure à cette date), la durée des allocations chômage dépend du marché du travail. Assurance chômage : ce qui change pour les nouveaux demandeurs d’emploi au 1er février 2023

Transports

Social-Santé

Famille

Papiers-Citoyenneté

Source : Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), publié le 24 janvier 2023

Articles relatifs

Ce qui change en avril 2019

Colette Levassor

Consommation de chauffage : une sobriété contrainte par l’inflation

Colette Levassor

Le Pass’Sport est étendu et prolongé jusqu’à fin février 2022

Colette Levassor