Adhérer à L'ADCpne
Administration / Justice Argent Assurances Consommation Santé / Environnement Vie sociale

Bien réagir en cas de perte de revenus

Chômage, maladie, séparation… les accidents de la vie engendrent souvent une perte de revenus. Comment faire face aux dépenses courantes et au remboursement des crédits alors que les ressources diminuent ?

Quelles précautions prendre ?

Si vous pouvez difficilement prévoir un accident de la vie, vous pouvez prendre des précautions pour en supporter les conséquences financières. De manière générale :

1. Maîtrisez votre endettement :

  • gardez un « reste à vivre » suffisant pour le quotidien et les imprévus ;
  • ne laissez pas un découvert en compte perdurer ou s’aggraver, car il entraîne des frais.

2. Epargnez régulièrement, même en cas de budget serré. Préférez un versement automatique pour épargner sans y penser, idéalement en début du mois, après la réception de votre salaire et le paiement des charges. Cette épargne de précaution vous permettra de faire face à un coup dur en attendant le versement des prestations sociales auxquelles vous aurez peut-être droit.

3. Lisez les contrats avant de vous engager dans un nouveau crédit, notamment les souplesses prévues : reports ou modulation d’échéances… étudiez attentivement les propositions d’assurance qui peuvent couvrir certains risques, notamment la perte d’emploi, la maladie. Bien que souvent facultatives, elles sont proposées par la banque de façon systématique.

Comment améliorer mes ressources ?

En cas de chômage, accident du travail, maladie, handicap, séparation… pensez à vérifier vos droits aux prestations sociales.

Le site mesdroitssociaux.gouv.fr vous permet d’évaluer facilement vos droits éventuels à différentes aides sociales (nationales ou locales) qui y sont présentées, d’en estimer le montant, souvent mensuel et de vous donner accès aux démarches.

Selon la nature de l’événement, vous pouvez avoir droit à (liste non exhaustive) :

  • des allocations ou au Revenu de Solidarité Active (RSA), en cas de chômage ;
  • des indemnités journalières, en cas d’accident du travail ou de maladie ;
  • l’Allocation pour Adulte Handicapé (AAH), la Carte Mobilité Inclusion (CMI), la majoration pour la vie autonome, la pension invalidité, la prime d’activité, la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) ;
  • l’Allocation de Soutien Familial (ASF), l’aide au logement, le revenu de solidarité active, la prime d’activité ou la pension alimentaire, en cas de séparation.

Vous pouvez peut-être également bénéficier :

  • d’une Complémentaire Santé Solidaire (CSS) et une Aide au paiement d’une assurance Complémentaire de Santé (ACS) ;
  • d’un déblocage de votre Plan d’Epargne Entreprise (PEE) ou votre Plan d’Epargne Retraite (PERCO/PER) ;
  • d’un déblocage de votre Compte Epargne Temps (CET) ;
  • du chèque énergie qui permet de régler vos factures d’énergie.

Pour lire l’article dans sa totalité : Bien réagir en cas de perte de revenus

Source : Les clés de la banque, publié le 22 juin 2023

Articles relatifs

Des aides financières pour partir en vacances

Colette Levassor

Banque à distance – 10 réflexes sécurité

Colette Levassor

Assistante maternelle ou nounou à domicile : combien ça coûte ?

Colette Levassor